Aménager son poulailler

Quelques conseils de base pour aménager son poulailler. Le poulailler est la maison des poules, il doit les protéger des prédateurs, les garder au chaud en hiver, au sec quand il pleut et être confortable pour pondre des oeufs. Celui dont je m’occupe a été conçu à partir d’un abri de jardin en bois.

Intérieur du poulailler

Placez votre poulailler suffisamment près de la maison pour faciliter la collecte des œufs et les tâches quotidiennes, mais suffisamment loin pour empêcher les odeurs ou les mouches de pénétrer dans la maison.

Les poules craignent l’humidité et les courants d’air. Il faut donc que votre poulailler soit surélever par rapport au sol. Le mien repose sur des parpaings à 25 cm du sol. Il comporte deux trappes d’aération grillagées placées en hauteur et une porte d’accès coulissante pour les poules. J’ouvre cette porte chaque matin et la ferme tous les soirs une fois les poules rentrées.

En hiver, j’agrafe une feuille de cellophane épais devant chaque trappe d’aération afin de conserver la chaleur.

A l’intérieur du poulailler, deux éléments sont incontournables, le perchoir et le pondoir.

Le perchoir est l’endroit où la poule passera toute la nuit avec ses compagnons d’élevage. Pour dormir, la poule se perche. Avant tout pour se protéger des prédateurs et ensuite pour être bien au sec. Le perchoir doit être plus haut que les pondoirs. 
Si les pondoirs sont plus hauts que les perchoirs, les poules vont dormir dans les pondoirs, car elles ont tendance à se percher au plus haut point et risquent de salir les pondoirs. Pour mes poules rousses je l’ai placé à 60 cm de hauteur. Il fait 5 cm de largeur et les bords sont légèrement arrondis afin que les poules ne se blessent pas. Il faut environ 25 cm par poule sur le perchoir. 
Pour les races plus lourdes, le perchoir doit être installé à une hauteur comprise entre 30 et 50 cm du sol. Pour les races légères et naines, le perchoir peut être installé jusqu’à un mètre du sol. Il doit pouvoir se démonter facilement afin de pouvoir le nettoyer.

Ne mettez pas votre perchoir trop près du mur, cela abîme les plumes de la queue. Il est préférable d’avoir un perchoir démontable afin de pouvoir le nettoyer facilement et lutter contre les parasites.

Pour mon poulailler, une planche a été installée sous le perchoir. Je dispose chaque matin des feuilles de journaux dessus afin de recevoir les fientes des poules et je n’ai plus qu’à les changer le matin suivant. Cela prend 3 min et le poulailler est toujours impeccable. Enfin, si vous installez plusieurs perchoirs, il est souhaitable qu’ils soient tous à la même hauteur afin d’éviter les conflits hiérarchiques entre poules.

Perchoir des poules pondeuses

Le pondoir est l’endroit où les poules vont pondre leurs oeufs on l’appelle également nichoir. Il existe toutes sortes de pondoirs. Ils peuvent être en bois, en plastique, en pierre, métalliques et de toutes les formes. Le point commun à tous les pondoirs est qu’ils doivent être au calme, propre, douillet et pratique pour ramasser les oeufs et être nettoyés. Les poules ont l’instinct de pondre dans un endroit sûr. Il est préférable d’installer votre pondoir dans un endroit sombre du poulailler. Les pondoirs doivent être surélevés par rapport au sol. Dans mon poulailler ils sont à 40 cm du sol et il y en a 3. J’ai vu un peu grand car en réalité il suffit d’un pondoir pour 3 poules et le plus souvent elles font la queue pour pondre dans le même. Chaque pondoir fait 30 cm de large sur 35 cm de haut et 35 cm de profondeur. Je change la paille des pondoirs 1 fois par semaine.

La litière du poulailler. Il est également important que vos poules gardent les pattes au sec. Le sol du poulailler est donc recouvert de 10 cm de paille que je change 1 fois par mois et que je composte une fois sali. En hiver, je double l’épaisseur de paille. Cela permet de protéger tout le poulailler du froid et de l’humidité. Pour cette litière, j’utilise de la paille mais certains préfèrent utiliser de la sciure, des copeaux de bois du foin ou de vieux journaux.

Laisser un commentaire